Ass. Marchés Paysans - Brèves
AddThis Social Bookmark Button
Des AMAP version US

Selon Michael, l’alimentation représenterait environ 31 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre [2]. « Changer notre régime alimentaire est le chemin le plus rapide pour réduire nos émissions », estime-t-il. Tout le système industriel agricole actuel va s’effondrer parce qu’il s’appuie sur un pétrole à bas coût. Nous n’avons pas d’autre solution que de relocaliser. »

Cela tombe bien car dans la région de Boulder, la plupart des terres appartiennent au comté (juridiction territoriale entre la commune et un État). Celui-ci a proposé d’attribuer 20% de ses terres aux producteurs locaux d’ici à 2012. Le plus compliqué étant de trouver de nouveaux agriculteurs. « Le comté a créé un Conseil de la politique agricole et alimentaire dont j’ai été membre pendant deux ans, explique Michael. À partir de 2010, leur objectif est que les ménages consacrent 10% de leur budget alimentaire à la consommation de produits locaux, contre 2% aujourd’hui. « Les gouverneurs du comté ont compris l’enjeu et soutiennent notre travail par de petites subventions et des déclarations officielles. La municipalité est moins réactive. Il y est plus difficile politiquement de produire le changement. »

L'article entier ICI.